Information sur l'emploi, la formation et les métiers en Normandie

Cité des métiers de Normandie

Suivez Informétiers
 
42.900 emplois en Basse-Normandie (source INSEE - recensement 1999)
 
Accueil
 
Conseiller agricole - Conseillère agricole
En quoi consiste ce métier ? VERSION IMPRIMABLE

Le conseiller agricole, partenaire privilégié de l’exploitant agricole, intervient sur plusieurs champs d’activité :

- le conseil d’entreprise
Par exemple lors de l’installation d’un jeune agriculteur, de l’agrandissement d’une exploitation…

- le conseil technique
Le conseiller est alors spécialisé dans un secteur de production (élevage, grandes cultures…) et peut aider l’exploitant à améliorer la quantité et la qualité de la production.

- la formation, l’information et les études économiques
Le conseiller assure une veille technologique, informe les agriculteurs lors de réunions de groupe, organise des actions de formation. Il analyse les marchés régionaux afin d’identifier des débouchés et réalise des études de faisabilité socio-économiques de nouvelles productions.

- le développement local
Dans ce cas, le conseiller favorise l’émergence et la réalisation de nouveaux projets agricoles individuels ou collectifs (création de coopératives d’utilisation de matériel, groupements d’employeurs…) et assiste les exploitants face aux projets divers (infrastructure…).

Dans quelles conditions ? Quels employeurs ?

Le conseiller agricole travaille le plus fréquemment dans une Chambre d’agriculture, sous la responsabilité d’un chef de service. Il peut également travailler dans une organisation professionnelle agricole, une coopérative ou dans une association agricole.

Ce professionnel passe une grande partie de son temps à l’extérieur, sur le terrain à la rencontre et à l’écoute des chefs d’exploitation, ainsi qu’à des manifestations (foires et salons). Il effectue de nombreux déplacements.

Il est autonome dans l’organisation de sa journée. C’est lui qui gère ses rendez-vous. Il peut faire appel à des spécialistes lorsque la demande est très ciblée, notamment quand il s’agit d’utiliser une nouvelle machine agricole.

Pour assurer son rôle de conseil auprès des agriculteurs, le conseiller agricole doit avoir une bonne connaissance du milieu et maîtriser le vocabulaire technique. Il doit également posséder les connaissances techniques et théoriques de son champ d’intervention. Il se tient régulièrement au courant de l’actualité technique et réglementaire de son domaine.

Le conseiller agricole a le goût du contact, des capacités d’écoute et d’analyse pour identifier les besoins des agriculteurs et les aider à résoudre leurs difficultés. A lui aussi de savoir argumenter et de convaincre son interlocuteur des bonnes décisions à prendre.

Comment y accéder?

Le niveau minimum requis pour accéder à ce métier est le niveau bac +2 (BTSA, DUT) mais un diplôme d’ingénieur est de plus en plus souvent exigé.
En Basse-Normandie, il existe la Licence professionnelle Agronomie spécialité conseiller en entreprise agricole (voir la rubrique "Se former").

Comment évoluer ?

Le conseiller agricole peut approfondir ses connaissances dans un domaine particulier et devenir conseiller spécialisé. Il peut aussi encadrer, animer et coordonner une équipe de techniciens / conseillers agricoles et devenir chef de service. Enfin, le conseiller agricole peut se diriger vers d’autres fonctions : commerce, formation, gestion…


Ce métier est accessible aux femmes et aux hommes

source : Groupe de travail Prisme Basse-Normandie (d'après fiche Anefa)

Informations légales - Adresses utiles - Réalisation - Plan du site - contact   RSS

Logo Etat    Logo Conseil Régional    Logo FSE    Logo Errefom