Information sur l'emploi, la formation et les métiers en Normandie

Cité des métiers de Normandie

Suivez Informétiers
 

 
Accueil
 
Délégué à la tutelle - Déléguée à la tutelle
En quoi consiste ce métier ? VERSION IMPRIMABLE

Sur décision du juge d’instance, le délégué à la tutelle met en œuvre des mesures de protection à l’égard :
- d’adultes qui rencontrent des difficultés pour gérer leurs ressources ou leur patrimoine, pour défendre leurs intérêts,
- de familles, pour qu’elles utilisent mieux les prestations sociales dans l’intérêt de leurs enfants.
Ces mesures ont une intensité graduée et peuvent concerner une grande variété de populations. Il s’agit notamment de la mesure de sauvegarde de justice, de la curatelle, de la tutelle.

Aussi appelé « mandataire judiciaire à la protection des majeurs », le délégué à la tutelle intervient souvent à un moment de crise : menace d’expulsion, hospitalisation de longue durée en psychiatrie, escroquerie à l’encontre d’une personne vulnérable…
Il s’occupe alors de la gestion financière des ressources et de l’administration des biens d’une ou plusieurs personnes (dans le cas d’une famille). Il peut également être chargé de la gestion du patrimoine (mobilier, immobilier…) de ces personnes.

En tant que « délégué aux prestations familiales », sur décision d’un juge des enfants, il intervient à titre provisoire auprès des familles, qui n’arrivant plus à gérer leur budget, rencontrent également des difficultés pour éduquer leurs enfants.

Dans les deux fonctions, le professionnel doit rendre compte de la gestion au juge.

Dans quelles conditions ? Quels employeurs ?

Les délégués à la tutelle peuvent travailler pour des employeurs publics ou privés, des personnes morales ou des individus.
La plupart sont employés par les Unions départementales des associations familiales (Udaf). Les caisses d’allocations familiales (Caf), les organismes de Sécurité sociale (Mutualité sociale agricole…), les structures d’hébergement pour adultes (établissements médico-sociaux, hôpitaux psychiatriques, maisons de retraite…) emploient également quelques délégués. Enfin, certains exercent en libéral.

Le délégué à la tutelle doit être organisé car il accompagne plusieurs personnes en même temps. De plus, il alterne des déplacements au domicile des familles, permanences d’accueil, suivi des dossiers, relations avec les différentes administrations…Il doit avoir le sens des responsabilités, de bonnes connaissances juridiques, de réelles capacités d’écoute et savoir faire face à des situations difficiles, conflictuelles ou de crise (maladie, pauvreté…).

Comment y accéder?

Pour exercer comme « mandataire judiciaire à la protection des majeurs », il est obligatoire de posséder un diplôme de niveau III (bac +2) et de suivre une formation complémentaire de 60 à 300 heures théoriques selon la formation de base du candidat et dix semaines de stage pratique.

Pour exercer la fonction particulière de « délégué aux prestations familiales », il faut être titulaire d’un diplôme de niveau III également et suivre une formation complémentaire qui conduit au Certificat national de compétence (180 heures de formation théorique, 350 heures de stage). Des dispenses et/ou allègements de formation peuvent être accordées en fonction des diplômes et/ou de l’expérience professionnelle.

Comment évoluer ?

Avec de l’expérience, certains délégués peuvent devenir responsables d’un service de tutelle mais les postes sont peu nombreux.


Ce métier est accessible aux femmes et aux hommes

source : Groupe de travail Prisme Basse-Normandie (d'après fiche Arifor)

Informations légales - Adresses utiles - Réalisation - Plan du site - contact   RSS

Logo Etat    Logo Conseil Régional    Logo FSE    Logo Errefom