Information sur l'emploi, la formation et les métiers en Normandie

Cité des métiers de Normandie

Suivez Informétiers
 

 
Accueil
 
Lad-jockey, lad-driver
En quoi consiste ce métier ? VERSION IMPRIMABLE

Au sein d’une écurie de courses, le lad entraîne les chevaux pour en faire de véritables champions. Tous les jours, il monte ainsi trois ou quatre chevaux sous les directives d’un entraîneur qui programme les exercices de vitesse, d’endurance...
Ce professionnel assure également les soins quotidiens des animaux (alimentation, pansage, lavage, nettoyage des boxes, assistance vétérinaire élémentaire…) et s’occupe de l’entretien des selles et des harnais.
Lors des courses, il présente le cheval, l’emmène jusqu’à l’hippodrome puis le ramène à son écurie une fois l’épreuve terminée.

Dans quelles conditions ? Quels employeurs ?

Le lad-jockey travaille dans des écuries de galop (plat, haies, courses d’obstacles et cross-country) tandis que le lad-driver exerce dans des écuries de trot monté ou attelé à un sulky.

Les journées de ce professionnel sont éprouvantes. Le lad doit se lever très tôt et le travail, souvent physique, se passe en extérieur et par tous les temps.

Il doit faire preuve d’une grande disponibilité (il est d’ailleurs souvent logé sur son lieu de travail). Le lad doit aussi s'adapter rapidement aux chevaux qu’il monte et aux terrains qu’il pratique.

En contact permanent avec les chevaux, il possède de bonnes connaissances sur ces animaux.

Comment y accéder?

Pour devenir lad, il faut préparer le CAPA Lad-cavalier d'entraînement qui peut se faire en formation initiale en établissement privé ou par l’apprentissage.
Il est possible de poursuivre sa formation avec un Bac Pro orienté « cheval ».

Comment évoluer ?

L’objectif du lad est de devenir jockey mais les élus sont rares. Les conditions de poids sont en effet draconiennes (55 kg pour le galop et 65 kg pour le trot), et tous les lads ne sont pas suffisamment doués pour que des chevaux de valeur leur soient confiés. Ainsi, la plupart des lads ne montent qu’à l’entraînement.
Mais le lad peut évoluer dans la hiérarchie au sein d’une écurie. Il peut devenir garçon de voyage ou bien premier garçon. Le garçon de voyage est chargé des déplacements des animaux (chez le vétérinaire, pour les courses…). Responsable de l'équipe des palefreniers et des cavaliers d'entraînement, le premier garçon, quant à lui, organise le travail quotidien d'une écurie de courses. A noter que ces emplois n’existent que dans des écuries suffisamment importantes.
Une autre évolution possible est de devenir entraîneur de chevaux, en obtenant la licence correspondante.


Ce métier est accessible aux femmes et aux hommes

source : Groupe de travail Prisme Basse-Normandie

Informations légales - Adresses utiles - Réalisation - Plan du site - contact   RSS

Logo Etat    Logo Conseil Régional    Logo FSE    Logo Errefom