Information sur l'emploi, la formation et les métiers en Normandie

Cité des métiers de Normandie

Suivez Informétiers
 
Titulaires de la Fonction Publique : près de 20% des salariés bas-normands.
 
Accueil
 
Métiers de l'armée de l'air
En quoi consiste ce métier ? VERSION IMPRIMABLE

L’armée de l’air, c’est à la fois un outil stratégique qui participe à la sécurité quotidienne des Français (dissuasion et sûreté aérienne, recherche et sauvetage, services publics - ex : plan « vigipirate ») et un outil indispensable à toute opération militaire interarmées. Elle est composée d’environ 65000 hommes et femmes militaires et civils, au service de la Nation, dont les compétences militaire et technique sont orientées vers sa mission opérationnelle.

Les ressources de l'armée de l'air sont mises à profit quotidiennement dans les quatre principales missions qui la mobilisent :
- La dissuasion : la dissuasion nucléaire est l’élément fondamental de la stratégie de défense française. Elle vise à préserver les intérêts vitaux de notre pays et garantir sa souveraineté. Elle contribue aussi à la sécurité et à l’équilibre des forces en Europe et dans le monde.
- La projection : elle recouvre l’ensemble des interventions conduites hors de nos frontières. L’objectif est de pouvoir déployer des forces à l’étranger dans les plus brefs délais afin de résoudre des crises, parfois à grande distance du territoire métropolitain.
- La prévention : elle consiste à empêcher l’émergence de situations conflictuelles et à anticiper la réapparition de menaces majeures. A cette fin, elle utilise notamment le renseignement, le prépositionnement de forces et la coopération.
- La protection : elle vise à assurer la sûreté du territoire national et particulièrement de ses points sensibles contre toutes les menaces extérieures, qu’elles soient militaires ou non.

Dans quelles conditions ? Quels employeurs ?

L'armée de l'air est organisée en cinq grands domaines de spécialités :

- Opérations aériennes : tous les spécialistes de ce domaine sont d'une manière ou d'une autre en contact rapproché avec les aéronefs de l'armée de l'air. Le personnel navigant (pilotes de chasse, pilotes de transport, navigateurs...) assure les missions de combat ou de transport de troupe et de matériel, surveille le territoire français.
Au sol, les contrôleurs aériens, et les météorologues lui apportent les informations nécessaires à une bonne exécution de sa mission.

- Mécanique : pas de vols efficaces sans avions, armements et radars en bon état de marche. C'est là qu'interviennent les différents professionnels spécialisés dans la mécanique des aéronefs, des systèmes de détection, des véhicules et autres moyens disponibles.

- Sécurité - protection : pour prévenir tout incident et protéger ses bases aériennes, l'Armée de l'air fait intervenir différents professionnels. Les fusiliers commandos, souvent accompagnés des maîtres-chiens assurent au quotidien la sécurité des avions, des bâtiments, des dépôts de munitions. Les opérateurs de défense “sol-air” sont chargés du lancement des missiles; les pompiers de l'air, quant à eux, interviennent contre tous types de sinistres : incendie d'aéronef ou sur la base aérienne, accident de personnes...

- Renseignement : le concept du renseignement d’intérêt militaire définit le renseignement comme le résultat de l'exploitation des renseignements bruts concernant les nations étrangères, les forces armées ennemies ou pouvant le devenir, les zones où des opérations sont effectivement menées ou pourraient l'être. L'analyse de signaux électromagnétiques, l'interprétation de photos aériennes ou satellitaires, l'interception-traduction de langues sont quelques spécialités typiques de ce domaine.

- Soutien et support des bases : véritable petite ville, la base aérienne emploie des professionnels de tous horizons. Les uns installent et gèrent le matériel informatique, les autres sont chargés de loger et nourrir le personnel (spécialistes restauration-hôtellerie), de le soigner (infirmiers, médecins militaires) ou de l'entraîner (moniteurs d'entraînement physique et sportif)...
Certains, enfin, gèrent les moyens financiers et matériels de la base (gestionnaires administratifs), secondent le commandement des unités (secrétaires), prennent en charge les stocks de matériels (logisticiens), assurent la maintenance des installations (plombiers, électriciens, maçons, menuisiers,...).

Comment y accéder?

Dans l’armée de l’air, il existe trois filières : les militaires du rang (de niveau de fin de 3ème à terminale ou CAP / BEP / bac pro), les sous-officiers (de bac à bac +2), les officiers (de bac +2 à bac +5).
Il est possible d’intégrer ces filières soit sur tests, sur dossier ou par voie de concours. Dans tous les cas, il faut être de nationalité française, satisfaire aux différentes évaluations et répondre à une aptitude médicale spécifique. Il faut également répondre à un critère d’âge :
- pour les militaires de rang, il faut avoir moins de 25 ans,
- pour les sous-officiers, avoir moins de 24 ans,
- enfin pour les officiers, il faut avoir moins de 22 ans pour le personnel navigant ou jusqu'à moins de 30 ans pour les autres.

Comment évoluer ?

L’évolution se fait sur concours ou examens internes permettant d’accéder aux grades supérieurs. Des critères d’âge, de notation et d’aptitude professionnelle doivent, par ailleurs, être respectés.

Pour en savoir plus, consulter le site Internet :
http://air-touteunearmee.fr


Ce métier est accessible aux femmes et aux hommes

source : Centre d’information et de recrutement des forces armées (Cirfa) de Caen

Informations légales - Adresses utiles - Réalisation - Plan du site - contact   RSS

Logo Etat    Logo Conseil Régional    Logo FSE    Logo Errefom