Information sur l'emploi, la formation et les métiers en Normandie

Cité des métiers de Normandie

Suivez Informétiers
 

 
Accueil
 
Egoutier - Egoutière
En quoi consiste ce métier ? VERSION IMPRIMABLE

L’égoutier réalise l’entretien des canalisations qui récupèrent les eaux de pluie et les eaux usées (égouts).
Ainsi, il est amené à :
- visiter le réseau des canalisations pour détecter les anomalies (bouchons, fuites…)
- vidanger les bassins de réception pour les nettoyer,
- maintenir en bon état tous les équipements liés au réseau (bassins de dessablement, déversoirs d’orage, siphons…),
- effectuer les petites réparations de maçonnerie ou de plomberie (remplacement de tuyauteries de petit diamètre par exemple),
- intervenir à tout moment dès qu’un incident se produit.
Il travaille le plus souvent sous terre, directement dans les canalisations. Mais il peut aussi travailler depuis la surface, lorsqu’il s’agit de contrôler des conduits de faible diamètre. Dans ce cas, après avoir soulevé les plaques d’égout, il peut faire descendre des outils de sondage pour tester la libre circulation de l’eau ou encore des appareils vidéos téléguidés pour contrôler l’état des conduits, visualiser des fuites, repérer des suintements anormaux…

Dans quelles conditions ? Quels employeurs ?

Les employeurs d'égoutiers sont les collectivités locales ou les sociétés privées de distribution et d'assainissement de l'eau qui ont en charge l'exploitation des réseaux publics.

Dans ce métier, l’environnement quotidien est particulier. L’égoutier travaille dans un monde sombre et humide (personnes claustrophobes, s’abstenir), qui peut être bruyant avec des odeurs désagréables. Il porte des vêtements de protection, des gants, un casque, un masque, des cuissardes ou des bottes de sécurité. Certaines interventions ne sont pas sans risques. Des règles strictes de sécurité sont à observer. Par exemple, sous terre, il ne travaille jamais seul.

L’égoutier travaille le plus souvent debout avec des allées et venues continuelles, de multiples manutentions et des déplacements de matériels et de produits. Ses horaires ne sont pas toujours réguliers. Il peut travailler la nuit, le dimanche et les jours fériés dans le cadre d’une astreinte (service de garde, interventions urgentes…).

Une bonne forme physique, voire une certaine force, sont nécessaires pour assurer ce travail.

Comment y accéder?

Si l'on trouve encore en poste des personnes sans qualification, le niveau de formation aujourd'hui recherché par les employeurs est celui du CAP, voire parfois un Bac pro.
Au niveau CAP, les diplômes suivants peuvent conduire au métier :
- CAP Agent de la qualité de l'eau
- CAP Agent d'assainissement et de collecte des déchets liquides spéciaux
- CAP Préparation et réalisation d'ouvrages électriques
- CAP Installateur sanitaire.
L'égoutier reçoit souvent une formation interne relative aux problèmes de sécurité.

Comment évoluer ?

Avec une formation complémentaire, l’égoutier peut devenir chauffeur, chef d’équipe voire chef d’exploitation de station de traitement de l’eau.


Ce métier est accessible aux femmes et aux hommes

source : Groupe de travail Prisme Basse-Normandie

Informations légales - Adresses utiles - Réalisation - Plan du site - contact   RSS

Logo Etat    Logo Conseil Régional    Logo FSE    Logo Errefom