Information sur l'emploi, la formation et les métiers en Normandie

Cité des métiers de Normandie

Suivez Informétiers
 
42.900 emplois en Basse-Normandie (source INSEE - recensement 1999)
 
Accueil
 
Paysagiste
En quoi consiste ce métier ? VERSION IMPRIMABLE

Le paysagiste analyse les différents éléments paysagers constitutifs d'une situation donnée. Il peut être amené dans le cadre de ses missions à préserver, mettre en valeur ou à restaurer des paysages. Il peut également créer et concevoir des aménagements paysagers intégrant harmonieusement différents éléments : constructions existantes ou nouvelles lignes naturelles du site, espaces verts... Il intervient également dans les projets de réaménagement de quartiers ou de sites dégradés (friches industrielles, grands ensembles...) dans le but de renforcer / d'optimiser la qualité de vie : constructions à échelle humaine, souci esthétique de formes et des matériaux, implantation de jardins, etc.
Dans tous les cas, il dessine des plans détaillés et consigne par écrit les diverses spécifications techniques : dimension des massifs, plantations, hauteur des constructions, couleurs…

Dans quelles conditions ? Quels employeurs ?

Le paysagiste peut exercer à son compte mais il peut aussi être salarié d’une entreprise du paysage, d’un bureau d’études, d’une entreprise horticole, d’un organisme professionnel ou de tout organisme ayant en charge l’aménagement du territoire, la protection, la gestion, la transformation de l’environnement et du paysage. Il peut également exercer son métier au sein de la Fonction publique.

Entre les démarches commerciales, la gestion et les projets d’aménagement en eux-mêmes, un paysagiste qui exerce en libéral ne compte pas ses heures.

Le paysagiste allie capacités d’analyse, créativité, connaissance des végétaux, maîtrise des techniques du jardin et du bâtiment. C’est un métier dont les résultats sont visibles sur le long terme. La patience est une qualité indispensable pour le paysagiste car il lui faut souvent attendre plusieurs années avant de voir le résultat de ses travaux.

A noter : la profession n’est pas protégée et l’on peut trouver sous l’appellation « paysagiste » des professionnels aux compétences très diverses, de l’ingénieur agronome à l’horticulteur pépiniériste, en passant par l’installateur de terrains de sport et d’équipements de jeux.

Comment y accéder?

Le diplôme de référence pour devenir paysagiste est le DPLG (diplômé par le gouvernement). C’est un diplôme qui se prépare en quatre ans. Cette formation est accessible sur concours aux titulaires d’un niveau bac +2 (BTSA dans le domaine du paysage, notamment). Le niveau terminal d’études est bac +6. Quelques établissements dispensent cette formation en France :
- les Ecoles nationales supérieures d’architecture et de paysage (ENSAP) de Bordeaux et de Lille,
- l’Ecole nationale supérieure du paysage (ENSP) à Versailles et à Marseille.

Il existe d’autres formations pour accéder à ce métier, le DPLG n’étant pas obligatoire. Elles sont dispensées notamment par l’Ecole nationale supérieure de la nature et du paysage (ENSNP) de Blois (bac+5), AgroCampus Ouest à Angers (bac +5), l’Ecole supérieure d’architecture des jardins de Paris (ESAJ) de niveau bac +4…


Ce métier est accessible aux femmes et aux hommes

source : Groupe de travail Prisme Basse-Normandie (d'après site

Informations légales - Adresses utiles - Réalisation - Plan du site - contact   RSS

Logo Etat    Logo Conseil Régional    Logo FSE    Logo Errefom