Information sur l'emploi, la formation et les métiers en Normandie

Cité des métiers de Normandie

Suivez Informétiers
 

 
Accueil
 
Antiquaire
En quoi consiste ce métier ? VERSION IMPRIMABLE

L'antiquaire est un commerçant qui recherche, achète et revend des objets anciens authentiques : meubles, tapis, bijoux, armes, argenterie, bibelots, sculptures...
Il passe beaucoup de temps à rechercher les pièces qu'il va revendre. Il fréquente les salles des ventes, les salons spécialisés, se rend aux présentations de successions chez les notaires, rencontre des particuliers qui souhaitent se séparer de certains objets. C'est grâce à ses connaissances pointues qu'il décide de se porter acquéreur ou non de telle ou telle pièce, qu'il en discute le prix d'achat et le prix de vente. En cas de doutes sur la valeur, la qualité, la rareté ou l'originalité d'un objet, il fait appel à un expert.
Si nécessaire, il remet en état les pièces achetées (nettoyage, montage et petite réparations). Il peut avoir recours à un restaurateur d'art s'il juge que ses compétences techniques sont insuffisantes.
L'antiquaire se différencie du brocanteur, car il propose des articles qui ont une valeur artistique et historique reconnue. Pour chacun d'entre eux, il doit notamment pouvoir fournir un certificat d'authenticité qui précise la provenance, l'époque, l'état de conservation, avec une description et éventuellement l'analyse d'un expert.

Dans quelles conditions ? Quels employeurs ?

L'antiquaire est généralement installé à son compte. C'est un métier qui s'exerce encore beaucoup de génération en génération.

Il est en général spécialisé dans un domaine, un style, une époque particulière ou une origine géographique. Il se déplace parfois à l'étranger pour réunir les plus belles pièces.

Ce professionnel ne passe qu'une partie de son temps en boutique. Il en assure la gestion et accueille la clientèle. L'autre partie de son temps étant consacrée à la recherche de pièces qui seront mises en vente.

Des connaissances approfondies en histoire de l'art et un jugement artistique sûr sont essentiels dans ce métier qui exige de l'intuition et de la persévérance pour dénicher des pièces rares. L'antiquaire doit également posséder de solides notions en gestion, un sens commercial affirmé et des talents de négociateur. Il fait preuve d'aisance relationnelle et aime les contacts humains. La maîtrise de l'anglais peut s'avérer un atout dans ce métier où la demande nationale faiblissant, l'antiquaire doit se tourner vers la clientèle étrangère.

Comment y accéder?

Aucune formation n'est obligatoire pour devenir antiquaire. La plupart des antiquaires démarrent leur carrière comme salarié chez un confrère ou comme brocanteur, afin d'apprendre le métier et constituer un stock. Les débuts dans le métier sont difficiles car la mise de fonds initiale pour monter une affaire est très importante et la concurrence est rude.
Pour envisager ce type de carrière, il est tout de même préférable d'avoir suivi une solide formation en histoire de l'art à l'université, à l'école du Louvre, à l'Institut d'études supérieures des arts (IESA) à Paris ou dans certaines écoles privées qui dispensent des formations autour de l'art et de son commerce (attention : celles-ci sont de qualité variable).


Ce métier est accessible aux femmes et aux hommes

source : Groupe de travail Prisme Basse-Normandie (d'après fiche Arifor)

Informations légales - Adresses utiles - Réalisation - Plan du site - contact   RSS

Logo Etat    Logo Conseil Régional    Logo FSE    Logo Errefom