Information sur l'emploi, la formation et les métiers en Normandie

Cité des métiers de Normandie

Suivez Informétiers
 
L'Artisanat en région : 20.849 entreprises artisanales et 88.223 actifs
 
Accueil
 
Serrurier-métallier - Serrurière-métallière
En quoi consiste ce métier ? VERSION IMPRIMABLE

Le serrurier-métallier est le spécialiste des métaux. Il travaille sur tout type de construction métallique : en ferronnerie d’art, en menuiserie et charpente.
A partir de documents techniques, le serrurier-métallier choisit les matériaux ainsi que les outils et machines nécessaires à la réalisation de l’ouvrage. Il calcule les dimensions des pièces à fabriquer, trace et découpe les contours. Il façonne ensuite les pièces découpées et les met en forme, généralement par pliage. Il ajuste et fixe les éléments à assembler par soudure à l'arc ou par vissage.

Dans quelles conditions ? Quels employeurs ?

Le serrurier-métallier peut travailler dans une entreprise du bâtiment, de travaux publics, de construction métallique, dans une entreprise de commercialisation d’équipements métalliques du bâtiment, dans les services d’entretien des administrations et les grandes entreprises industrielles.

Selon l’entreprise qui l’emploie, il est plus ou moins spécialisé ou polyvalent. Il peut travailler dans plusieurs spécialités : la métallerie-serrurerie, la menuiserie métallique (portes et fenêtres), la construction métallique, l'agencement et la décoration, la ferronnerie d'art. Il peut aussi bien être amené à monter une charpente métallique sur un grand chantier qu'à poser une porte blindée ou une véranda chez un particulier.

Il travaille en atelier ou sur chantier, seul ou avec une petite équipe. En atelier, il réalise son ouvrage de A à Z. Il s’aide alors de l’outillage le plus traditionnel au plus sophistiqué (machines à commandes numériques). Il utilise une gamme de plus en plus large de matières et de techniques : aluminium, acier inoxydable, alliage, cuivre, laiton, pliage des tôles, soudure sous toutes ses formes, technologie alu-verre... Minutie, précision, créativité lui sont indispensables. Il doit aussi respecter des règles de sécurité et porte un équipement de protection (gants, chaussures de sécurité…).

Ce professionnel peut être amené à se déplacer. Dans ce cas, sa rémunération est complétée par des indemnités forfaitaires de petits ou grands déplacements (indemnités de trajet, de repas, de transport…).

Comment y accéder?

Les diplômes sont très nombreux dans le secteur du travail des métaux. Tout serrurier-métallier possède, au moins, l’un des diplômes suivants :
- CAP Serrurier-métallier
- CAP Ferronnier
- Bac Pro Technicien en chaudronnerie industrielle
- Bac Pro Ouvrages du bâtiment : métallerie
- Bac Techno Sciences et technologies de l’industrie et du développement durable (STI2D)
- MC Soudage
- BP Serrurerie-métallerie
- BTS Constructions métalliques.

Comment évoluer ?

Les perspectives d'évolution ne manquent pas. Une expérience confirmée et une reconnaissance du chantier permettent d’accéder à des postes de chef d’équipe ou de chantier. En fonction de l’entreprise dans laquelle il travaille, le serrurier-métallier peut aussi se spécialiser : en menuiserie métallique, en systèmes de fermeture ou en ferronnerie d’art, par exemple. Enfin, avec des bases en gestion et en comptabilité, il peut s’installer à son compte comme artisan du bâtiment.


Ce métier est accessible aux femmes et aux hommes

source : Groupe de travail Prisme Basse-Normandie (d'après fiche Carif Poitou-Charentes)

Informations légales - Adresses utiles - Réalisation - Plan du site - contact   RSS

Logo Etat    Logo Conseil Régional    Logo FSE    Logo Errefom