Information sur l'emploi, la formation et les métiers en Normandie

Cité des métiers de Normandie

Suivez Informétiers
 

 
Accueil
 
Orthophoniste
En quoi consiste ce métier ? VERSION IMPRIMABLE

L'orthophoniste est un thérapeute qui prévient, dépiste et soigne les troubles de la voix, de la parole, du langage oral ou écrit. Il intervient surtout auprès des enfants, mais aussi auprès des adultes ou personnes âgées. Les troubles peuvent être : la dyslexie, le retard de langage, les difficultés d'apprentissage de la lecture, de l'orthographe ou de l'écriture, la surdité, l'aphasie, le bégaiement, etc. Il soigne également des adultes ayant des troubles de la voix (chanteurs, comédiens, professeurs...).
Il exerce sa profession sur prescription médicale. Il pratique des bilans orthophonistes avec entretiens et tests pour évaluer les troubles. Il propose une rééducation ou des examens complémentaires au médecin prescripteur. Il fait exécuter au patient des exercices (technique de voix, langage oral, écrit, rythme), utilise des jeux... Il contrôle à intervalles réguliers les progrès réalisés et en rend compte au médecin, à la famille ou à l'enseignant.

Dans quelles conditions ? Quels employeurs ?

L'orthophoniste peut travailler en tant que salarié dans la fonction publique hospitalière ou dans le secteur privé. Il exerce dans des services de pédiatrie, d'oto-rhino-laryngologie (ORL) ou de neuropsychiatrie, dans des centres médico-psychopédagogiques (CMPP), dans des instituts médico-pédagogiques (IMP)... Il peut travailler dans plusieurs établissements qui l'emploient à temps partiel.
L'orthophoniste peut aussi exercer sa profession à titre libéral auprès d'une clientèle privée, le plus souvent en cabinet de groupe.

Ce professionnel travaille en collaboration avec le médecin, le psychologue, les enseignants, l'éducateur spécialisé et d'autres rééducateurs tels que psychomotriciens, ergothérapeutes, etc.

Il doit faire preuve de patience, car les progrès sont parfois très lents quand les pathologies sont graves. Pédagogie, grand sens de l’écoute, disponibilité sont indispensables. L’orthophoniste doit avoir d’excellentes connaissances de la langue française (grammaire, sémantique, orthographe, phonétique) associées à un goût certain pour les matières scientifiques (anatomie, physique acoustique, neuropsychologie…).

L'orthophoniste salarié a des horaires réguliers. En cabinet libéral, ses horaires sont décalés (tard le soir) et adaptés aux contraintes de la clientèle.

Comment y accéder?

Pour exercer cette profession, il fallait obtenir le certificat de capacité d’orthophoniste (CCO). Désormais le CCO devient un master que l’on intègre en passant un concours. Les études durent cinq ans.
Pour passer le concours, il faut être titulaire du baccalauréat (ou d’un diplôme équivalent). Le concours est très sélectif. Certains candidats au concours suivent une ou deux années de préparation.
Pour l’instant, chaque école d’orthophoniste propose son propre concours. Il est conseillé de se renseigner sur les spécificités de chaque établissement et de passer le concours dans plusieurs régions pour augmenter ses chances de réussite.

Comment évoluer ?

Après une expérience professionnelle de quatre ans, l'orthophoniste qui travaille dans la fonction publique hospitalière peut préparer en un an le diplôme de cadre de santé. Cette formation lui permet d'occuper un poste d'encadrement dans un service ou de formateur auprès d'étudiants orthophonistes.


Ce métier est accessible aux femmes et aux hommes

source : Groupe de travail Prisme Basse-Normandie (d'après fiche Carif Poitou-Charentes)

Informations légales - Adresses utiles - Réalisation - Plan du site - contact   RSS

Logo Etat    Logo Conseil Régional    Logo FSE    Logo Errefom