Information sur l'emploi, la formation et les métiers en Normandie

Cité des métiers de Normandie

Suivez Informétiers
 
Un secteur qui crée de l'emploi de proximité sur tout le territoire
 
Accueil
 
Solier moquettiste - Solière moquettiste
En quoi consiste ce métier ? VERSION IMPRIMABLE

Le solier-moquettiste pose les revêtements sur le sol et les murs (papiers peints, moquettes, parquets stratifiés, linoléum, sols plastiques pour les salles de sport…). Il intervient dans la finition des travaux de rénovation ou de construction neuve.
Avant la pose de tous revêtements, la surface doit être parfaitement lisse. Pour cela, le solier-moquettiste décape, ponce, nettoie et pose de l’enduit. Il choisit ses produits en fonction de la surface à traiter. Sans cette étape, pas de travail de qualité. Ensuite, il découpe et fixe les éléments. Un travail délicat au niveau des portes, des tuyaux, des contours d’une cheminée…
La richesse de ce métier tient dans la diversité des tâches : le solier-moquettiste n'effectue jamais les mêmes travaux.

Dans quelles conditions ? Quels employeurs ?

Le solier-moquettiste travaille dans des entreprises du bâtiment, de finition, de petite ou de grande taille. Il peut aussi travailler dans les collectivités territoriales.

Il exerce son métier en contact avec différents corps de métiers du bâtiment mais également avec des clients qu’il peut être amené à conseiller. Il doit donc avoir un bon relationnel.

Ponçage, utilisation de colle pour certains revêtements imposent au solier moquettiste l’utilisation d’un équipement de protection comme un masque ou des gants. Pour ce métier, il faut aussi une bonne condition physique, être organisé, avoir une certaine habileté manuelle et surtout travailler avec beaucoup de soin.

Le travail du solier-moquettiste fait appel à un savoir-faire traditionnel mais aussi aux produits et techniques de pose les plus modernes. Il faut être parfaitement au courant des matériaux les plus récents et des dernières techniques de pose. La tendance étant aujourd’hui à la diversification, la polyvalence est très appréciée sur un chantier.

Ce professionnel se déplace souvent pour se rendre d’un chantier à l’autre. Sa rémunération est alors complétée, suivant le cas, par des indemnités forfaitaires de petits ou de grands déplacements (indemnités de trajet, de repas, de transport).

Comment y accéder?

Le diplôme de base pour accéder à ce métier est le CAP : CAP Solier-moquettiste ou CAP Peintre-applicateur de revêtements. Il est ensuite possible de poursuivre sa formation en préparant le Bac Pro Aménagement et finition du bâtiment, le BP Peinture revêtements ou le BTS Aménagement finition.

Comment évoluer ?

Les perspectives d’évolution ne manquent pas. Une expérience confirmée et une reconnaissance du chantier permettent d'accéder aux fonctions de chef d'équipe, puis de chef de chantier. Le solier-moquettiste peut aussi se spécialiser dans la pose d’un type de revêtement ou diversifier ses compétences (isolation-finition, plaquiste, amélioration de l’habitat). Enfin, avec des bases en gestion et comptabilité, il peut s’installer à son compte comme artisan du bâtiment.


Ce métier est accessible aux femmes et aux hommes

source : Groupe de travail Prisme Basse-Normandie

Informations légales - Adresses utiles - Réalisation - Plan du site - contact   RSS

Logo Etat    Logo Conseil Régional    Logo FSE    Logo Errefom