Information sur l'emploi, la formation et les métiers en Normandie

Cité des métiers de Normandie

Suivez Informétiers
 
L'Artisanat en région : 20.849 entreprises artisanales et 88.223 actifs
 
Accueil
 
Charpentier bois - Charpentière bois
En quoi consiste ce métier ? VERSION IMPRIMABLE

Le charpentier bois réalise et pose des structures porteuses en bois, dans le respect du cahier des charges défini entre le client et l’entreprise. Il travaille sur des ossatures supportant la couverture des bâtiments mais aussi sur d’autres types de constructions : marchés couverts, abris publics, hangars agricoles, auvents, pergolas, chalets, passerelles…
En atelier, il effectue les usinages et le prémontage des pièces en bois massif ou reconstitué. Il utilise couramment des machines stationnaires (scie à ruban, sur table, radiale, tenonneuse, toupie verticale, dégauchisseuse, raboteuse…) et du matériel électroportatif (scie circulaire, mortaiseuse, perceuse, défonceuse…). Une fois assuré de la solidité de son ouvrage, il organise le transfert de l’atelier au chantier. C’est là qu’il réalise l’assemblage, le levage, la pose, le réglage et la fixation des éléments, aidé par son équipe.

Dans quelles conditions ? Quels employeurs ?

Le charpentier bois est employé dans des entreprises artisanales du bâtiment spécialisées dans la charpente ou associant d’autres activités comme la couverture par exemple. Il peut aussi être employé dans des entreprises de type plus industriel, capables de concevoir et de réaliser des ouvrages plus importants. Il intervient en construction neuve ou en rénovation.

Savoir lire et interpréter un plan ou projeter des formes et des volumes dans l’espace sont des compétences indispensables au charpentier, qui doit maîtriser la géométrie et le dessin industriel. Il doit savoir utiliser l’outil informatique aussi bien que la scie, la conception assistée par ordinateur (CAO) étant devenue incontournable dans le métier. Une bonne connaissance des bois de construction (caractéristiques physiques, performances mécaniques…) et des matériaux dérivés (lamellé-collé…) est également indispensable.

L'utilisation de machines et outils de levage perfectionnés a permis de soulager la tâche du charpentier, mais ce métier, comme tous ceux du bâtiment en général, reste très physique. Notamment lors du travail du montage qui s’effectue en extérieur et à toutes les saisons. Outre une bonne condition physique, le charpentier doit posséder le sens de l’équilibre et une bonne vue. Il ne doit pas être sujet aux vertiges ni à la poussière.

L'éloignement des chantiers entraîne souvent des déplacements et, dans le cas de chantiers très lointains, de vivre sur le lieu d'activité pendant toute la durée du chantier. Sa rémunération est alors complétée, suivant le cas, par des indemnités forfaitaires de petits ou de grands déplacements (indemnités de trajet, de repas, de transport).

Comment y accéder?

Les CAP Charpentier bois ou Constructeur bois sont les diplômes de base qui permettent d’accéder au métier. Il est ensuite possible de poursuivre sa formation en préparant le Bac Pro Technicien constructeur bois ou le BP Charpentier. Les titulaires du BTS du domaine viseront plutôt des postes en bureau d’études ou d’encadrement de chantier.

Comment évoluer ?

La profession est particulièrement ouverte et, la promotion interne très développée. Une expérience confirmée et une reconnaissance du chantier permettent d'accéder aux fonctions de chef d'équipe, de chef d'atelier, de chef de chantier et aux fonctions d'études dans l'entreprise. Le charpentier peut aussi s’orienter vers d’autres métiers du bâtiment. Autre évolution possible : s’installer à son compte. Mais la mise de fonds est élevée car les machines coûtent cher.


Ce métier est accessible aux femmes et aux hommes

source : Groupe de travail Prisme Basse-Normandie

Informations légales - Adresses utiles - Réalisation - Plan du site - contact   RSS

Logo Etat    Logo Conseil Régional    Logo FSE    Logo Errefom