Information sur l'emploi, la formation et les métiers en Normandie

Cité des métiers de Normandie

Suivez Informétiers
 
Un secteur qui crée de l'emploi de proximité sur tout le territoire
 
Accueil
 
Plâtrier - Plâtrière
En quoi consiste ce métier ? VERSION IMPRIMABLE

Le plâtrier commence son travail lorsque les structures et les équipements de gros œuvre sont achevés. Il va donner un aspect présentable aux surfaces laissées à l’état brut par le maçon.
Le plâtrier fabrique lui-même le plâtre qu’il dilue avec de l’eau, puis il l’étale à l’aide d’une taloche. Enfin, il lisse l’enduit avec une truelle afin d’obtenir une cloison parfaitement droite et lisse. Il doit être particulièrement appliqué car l’enduit peut être la décoration définitive de la cloison. On peut lui demander de poser des isolants thermiques ou acoustiques : laine de verre, polystyrène.
Ce professionnel peut aussi mettre en pratique des compétences spécifiques dans le staff et le stuc. Il se fait alors staffeur-ornemaniste ou stucateur. Le staffeur-ornemaniste réalise des molures de plafond, des corniches, des rosaces, des plinthes, des pilastres… Il fabrique alors du plâtre armé qu’il verse dans un moule représentant la décoration à réaliser. Le stucateur utilise un mélange de plâtre, de colorants et de poussières de pierre ou de marbre (le stuc). A l’aide de ce matériau, le stucateur pourra imiter à la perfection la pierre, le marbre, le granit.

Dans quelles conditions ? Quels employeurs ?

Le plâtrier travaille dans des entreprises du bâtiment spécialisées dans le second œuvre (aménagement, finitions).

Il exerce son métier généralement à l’intérieur des bâtiments, seul ou en équipe. Il coordonne son activité avec celle du peintre ou de l’électricien. Soumis au rythme imposé par la prise du plâtre, matériau qui sèche rapidement, il travaille vite et bien, afin d’éviter tout gaspillage. Il doit respecter les règles de sécurité et être attentif à la propreté des lieux.

Ce professionnel se déplace souvent pour se rendre d’un chantier à l’autre. Sa rémunération est alors complétée, suivant le cas, par des indemnités forfaitaires de petits ou de grands déplacements (indemnités de trajet, de repas, de transport).

Comment y accéder?

Le CAP est le diplôme de base pour débuter dans ce métier. Il existe le CAP Plâtrier-plaquiste ou le CAP Staffeur-ornemaniste. Après le CAP, on peut poursuivre sa formation en préparant la MC Plaquiste, le BP Plâtrerie et plaque, le BMA Volumes : staff et matériaux associés.
Il est également possible de préparer un Bac Pro Aménagement et finition du bâtiment ainsi qu’un BTS Aménagement-finition.

Comment évoluer ?

La profession est particulièrement ouverte et la promotion interne très développée. Une expérience confirmée permet d’accéder rapidement aux fonctions de chef d’équipe. Le plâtrier peut aussi devenir staffeur-ornemaniste ou stucateur. Enfin, avec des bases en gestion et comptabilité, l’ouvrier plâtrier peut s’installer à son compte et devenir artisan du bâtiment.


Ce métier est accessible aux femmes et aux hommes

source : Groupe de travail Prisme Basse-Normandie

Informations légales - Adresses utiles - Réalisation - Plan du site - contact   RSS

Logo Etat    Logo Conseil Régional    Logo FSE    Logo Errefom