Information sur l'emploi, la formation et les métiers en Normandie

Cité des métiers de Normandie

Suivez Informétiers
 

 
Accueil
 
Ingénieur du son - Ingénieur(e) du son
En quoi consiste ce métier ? VERSION IMPRIMABLE

L’ingénieur du son peut travailler sur le plateau de tournage d’un film, dans une salle de spectacles, à la télévision à la radio, ou dans un studio pour l’enregistrement d’un disque.

Sur un plateau de tournage, l’ingénieur du son est le responsable de l’identité sonore du film. Qualité du son, tonalité des dialogues, choix des bruitages…, son travail commence dès la lecture du scénario durant laquelle il imagine la couleur sonore du film. En fonction de ses choix et de son analyse, il adapte son matériel de prise de son. Lors du tournage, il collabore avec les perchistes qui positionnent les micros en fonction de ses indications. Il doit parfois neutraliser des bruits parasites. Après le tournage, il peut réaliser le mixage, étape essentielle qui consiste à mélanger et à doser les différentes sources sonores pour obtenir la bande-son définitive du film.

Dans le spectacle vivant, il peut intervenir dès la conception de l’environnement sonore ou musical d’un projet : pièce de théâtre, spectacle de danse… Avec un metteur en scène ou parfois un compositeur, il sélectionne des enregistrements (morceaux de musique, voix, bruitages…) et les adapte aux contraintes du déroulement de la représentation. Il les agence, en effectue un montage, construit une bande-son… Il s’occupe aussi de la sonorisation de la salle de spectacles avec l’aide de toute une équipe. Il faut installer le matériel, effectuer la balance d’instruments de musique, les réglages de volume et de tonalité. En cours de représentation, à partir de la table de mixage, l’ingénieur du son lance les plages sonores mixées sur bande ou cédérom et affine les réglages en direct.

A la télévision ou à la radio, sur du direct, il est responsable de la réalisation technique de la prise de son, de l’enregistrement, du mixage.

Dans un studio d’enregistrement, il capte la musique puis il la mixe. Il étudie les sons un à un et il agit sur leur nature même grâce à des procédés techniques divers et variés.

Dans quelles conditions ? Quels employeurs ?

L’ingénieur du son travaille pour des chaînes de production, des sociétés de production, de postproduction ou de prestations scéniques, en direct ou en « sous-traitance ». Les postes sont plus rares dans les studios d’enregistrement ou dans le cinéma. La plupart du temps, ce professionnel a le statut d’intermittent du spectacle. Seuls quelques privilégiés sont salariés d’une grande entreprise du secteur de l’audiovisuel.

L’ingénieur du son est généralement spécialisé dans une des fonctions du métier : conception et diffusion d’illustrations sonores, la prise de son et l’enregistrement pour différents types de projets.

Il doit avoir une bonne oreille et posséder de solides bases en acoustique et en électronique. Il doit maîtriser les matériels et leur évolution technique. Une très bonne culture artistique est, par ailleurs, indispensable. Enfin, une pratique musicale représente un atout supplémentaire, notamment pour les enregistrements en studio.

Comment y accéder?

Un niveau bac +2 est un minimum pour exercer le métier, comme le BTS Métiers de l’audiovisuel option métiers du son ou le diplôme des métiers d’art (DMA) Régie de spectacle option son.
Au-delà (bac +5), il existe des formations menant à ce métier proposées par des écoles spécialisées :
- Ecole nationale supérieure des métiers de l’image et du son (ENSMIS) à Paris,
- Ecole nationale supérieure Louis Lumière (ENSLL) à Noisy-le-Grand,
- Ecole nationale des arts et techniques du théâtre (ENSATT) à Lyon,
- Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris (CNSMDP).


Ce métier est accessible aux femmes et aux hommes

source : Groupe de travail Prisme Basse-Normandie

Informations légales - Adresses utiles - Réalisation - Plan du site - contact   RSS

Logo Etat    Logo Conseil Régional    Logo FSE    Logo Errefom