Information sur l'emploi, la formation et les métiers en Normandie

Cité des métiers de Normandie

Suivez Informétiers
 

 
Accueil
 
Documentaliste
En quoi consiste ce métier ? VERSION IMPRIMABLE

Le documentaliste recherche, sélectionne, traite l’information utile pour son entreprise ou son administration, et la met à disposition de ses collaborateurs.
Il interroge les bases de données, explore Internet, consulte les lettres d’informations, surveille la parution de livres ou études en lien avec l’activité de sa structure, « dépouille » la presse…
Il référence certains documents dans une base de données pour pouvoir les « retrouver » ultérieurement : il saisit le titre du document, l’auteur, la date de parution... en analyse le contenu pour en extraire les idées essentielles afin de les traduire en langage documentaire (mots-clés d’un thesaurus, par exemple). Il peut aussi rédiger un résumé.
Il définit les abonnements à souscrire (périodiques, bases de données, services d’informations spécialisés…), réalise diverses productions (bibliographies, dossiers thématiques, lettres d’informations…), répond aux demandes spécifiques de ses collaborateurs et surtout leur transmet systématiquement les informations pouvant leur être utile.
Son travail consiste aussi à initier ses collègues à la recherche d’informations pour favoriser leur autonomie : comment interroger une base de données, comment s’assurer de la fiabilité de données issues d’Internet…
Enfin, le documentaliste peut être amené à assurer un travail de promotion de son service.

Dans quelles conditions ? Quels employeurs ?

Le documentaliste peut travailler pour une entreprise, une administration, une association… Il peut aussi s’installer en indépendant. Il exerce son activité seul ou au sein d’une équipe.

Au service d’un public bien ciblé, salariés et/ou usagers extérieurs à sa structure, il doit constituer la documentation la plus spécialisée et la plus actualisée possible dans un domaine particulier. Il doit aussi être parfaitement à l’aise avec l’outil informatique, qu’il s’agisse de bases de données, de logiciels spécifiques à l’activité, de la recherche sur Internet… La connaissance d’une langue étrangère, notamment l’anglais, est fréquemment demandée. De même, chez certains employeurs (cabinets d’avocats d’affaires, industrie pharmaceutique…), il faut connaître le vocabulaire spécifique à l’activité. Des aptitudes rédactionnelles (orthographe, grammaire, style de qualité...) sont également requises.

La disponibilité est le maître-mot de cette profession. Le documentaliste doit être parfaitement réactif pour traiter une demande urgente, ce qui est fréquent dans le secteur juridique ou celui de la presse. Il doit savoir écouter et analyser les demandes qu’on lui formule, faire preuve de pédagogie, rester aimable face à des usagers parfois pressés…

Les activités de ce professionnel sont nombreuses, aussi il doit être très organisé et méthodique. Curiosité intellectuelle, rigueur, esprit de synthèse… sont d’autres qualités attendues pour ce métier.

Comment y accéder?

Les formations littéraires ne sont pas forcément les plus recommandées. Une double compétence en droit, économie, sciences... et en information-documentation est préférable car très souvent demandée.

Le niveau bac +2 est le minimum requis pour exercer la profession. On peut citer :
- le DUT Information-communication option gestion de l'information et du document dans les organisations
- le DEUST Métiers des bibliothèques et de la documentation.

Au niveau bac +3, on trouve :
- les licences professionnelles centrées sur l'information, la documentation, la veille informative
- les licences de lettres, langues, sciences humaines proposant des parcours documentation
- le diplôme de gestionnaire de l'information proposé par l'école de bibliothécaires documentalistes (EBD).

Mais nombreux sont les employeurs recrutant à un niveau plus élevé. Différentes voies sont alors possibles :
- les masters professionnels ou de recherche en documentation proposés dans certaines universités
- les formations dispensées par des écoles spécialisées
- le diplôme de chef de projet en ingénierie documentaire de l'Institut national des techniques documentaires (INTD).

Comment évoluer ?

Dans le privé, la capacité à travailler dans des fonctions différentes permettra au documentaliste d'évoluer au sein du service. Dans la fonction publique, la progression de carrière se fait selon une grille indiciaire ou par concours internes.


Ce métier est accessible aux femmes et aux hommes

source : Groupe de travail Prisme Basse-Normandie (d'après fiche du Carif Poitou-Charentes)

Informations légales - Adresses utiles - Réalisation - Plan du site - contact   RSS

Logo Etat    Logo Conseil Régional    Logo FSE    Logo Errefom