Information sur l'emploi, la formation et les métiers en Normandie

Cité des métiers de Normandie

Suivez Informétiers
 

 
Accueil
 
Sapeur-pompier - Sapeuse-pompière
En quoi consiste ce métier ? VERSION IMPRIMABLE

Le sapeur-pompier a pour mission de protéger contre les périls et accidents de toute nature, les personnes, les biens et l’environnement.
Il est appelé pour des situations dangereuses de toutes sortes : incendies d’habitation, feux de forêts, risques naturels (inondations, tempêtes, chutes de neige, verglas), risques industriels (chimique, radioactif).
Il porte les premiers secours aux personnes en cas de malaise sur la voie publique, d’accidents de la route ou domestique (intoxication par le gaz, blessures graves…). Il peut faire également des sauvetages sur l’eau et sous l’eau. Dans ces différentes situations, il peut être amené à réanimer des blessés.
Quand il ne porte pas secours, il est présent à la caserne. Il en profite pour vérifier le bon fonctionnement des matériels (véhicules, lances, équipements pour respirer dans un milieu enfumé, matériels destinés aux victimes…) et doit se tenir prêt à intervenir à tout moment.
Par ailleurs, pour être efficace en intervention, le sapeur-pompier s’entraîne régulièrement. L’encadrement conçoit ainsi des exercices proches de la réalité comportant l’utilisation des matériels et la mise en œuvre des procédures opérationnelles.

Dans quelles conditions ? Quels employeurs ?

Le sapeur-pompier est soit un fonctionnaire territorial qui dépend d’un service départemental d’incendie et de secours (SDIS), soit un militaire qui dépend de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris (BSPP) ou du bataillon des marins-pompiers de Marseille (BMPM).

Il travaille 24 heures suivies de 24 heures de repos. Il effectue des interventions toujours en équipe sous l'autorité d'un supérieur hiérarchique, le plus souvent à l'extérieur. La durée des déplacements varie selon le type d'intervention et ne peut être prévue à l'avance.

Il porte une tenue de travail et des vêtements spécifiques selon les interventions : combinaison de plongée, casque protégeant du feu,... En cas de sinistre, il doit être capable d'adapter immédiatement les moyens techniques à la nature de l'accident.

Ce métier, qui comporte des risques, demande beaucoup de sang-froid. Il faut aussi une excellente condition physique et savoir maîtriser les relations avec le public ou des victimes qui sont en état de choc. C’est un métier qui demande le sens du devoir et des responsabilités.

Comment y accéder?

Avant de devenir sapeur-pompier à titre professionnel, il peut être judicieux de se familiariser avec cette activité en étant sapeur-pompier volontaire.

Dans la fonction publique territoriale, les pompiers professionnels sont recrutés sur concours organisé par les SDIS.
Le grade le moins élevé est celui de sapeur-pompier deuxième classe qui comporte deux modalités d’accès :
- un concours, sans condition de diplôme, réservé aux pompiers justifiant de trois années d’exercice,
- un concours ouvert aux personnes de 18 à 25 ans, titulaires du diplôme national du brevet, d’un CAP ou d’un autre diplôme de niveau V.
Après réussite au concours, le lauréat s’inscrit sur une liste d’aptitude pour trouver un emploi. Il a trois ans pour trouver un poste.
Il existe aussi un concours plus élevé pour être lieutenant. Il est ouvert aux titulaires d’une licence (bac +3).

Les conditions de recrutement des pompiers militaires de Paris et Marseille, au plan des aptitudes physiques notamment, sont particulièrement strictes.

Comment évoluer ?

Par ancienneté, examen ou concours, le sapeur-pompier peut bénéficier de promotions.


Ce métier est accessible aux femmes et aux hommes

source : Groupe de travail Prisme Basse-Normandie (d'après fiche Carif Poitou-Charentes)

Informations légales - Adresses utiles - Réalisation - Plan du site - contact   RSS

Logo Etat    Logo Conseil Régional    Logo FSE    Logo Errefom