Information sur l'emploi, la formation et les métiers en Normandie

Cité des métiers de Normandie

Suivez Informétiers
 

 
Accueil
 
Courtier en assurances - Courtière en assurances
En quoi consiste ce métier ? VERSION IMPRIMABLE

Le courtier en assurances travaille pour des clients, le plus souvent des entreprises qui le chargent de prospecter auprès des compagnies d’assurances et de négocier pour eux les contrats les plus avantageux, au meilleur prix. Pour négocier un tarif intéressant, il n’hésite pas à faire jouer la concurrence entre les compagnies. Mais la mission du courtier ne s’arrête pas à la signature du contrat, il défend les intérêts de ses clients victimes d’un sinistre (inondation, accident…) pour qu’ils perçoivent une indemnisation correcte.
Le courtier en assurances est un commercial et comme n’importe quel commercial, il doit développer son portefeuille de clients en réalisant de la prospection (mailing, courrier, publicité…). Il doit aussi fidéliser sa clientèle dont les besoins peuvent évoluer.
Depuis quelques années, le courtier a élargi son champ de compétences. Les chefs d'entreprise ne font plus seulement appel à lui pour choisir un contrat d'assurances, mais aussi pour obtenir de précieux conseils en matière d'anticipation et de maîtrise des nombreux risques auxquels une société (notamment industrielle) est exposée.

Dans quelles conditions ? Quels employeurs ?

Le courtier en assurances exerce son métier de façon indépendante. C’est un chef d’entreprise : il est à la tête d’un cabinet de courtage en assurances. Il organise et contrôle le travail d’une équipe plus ou moins étoffée : deux ou trois collaborateurs le plus souvent. Comme tout chef d’entreprise, il s’occupe de la gestion de son personnel et assure lui-même un certain nombre de tâches administratives et comptables.
Il a des horaires irréguliers, liés à la disponibilité de sa clientèle qu’il rencontre à leur domicile ou dans les locaux de leur entreprise. Ce professionnel fait de nombreux déplacements. Il s’agit à la fois d’un travail de terrain et de bureau.
Bien évidemment le courtier doit maîtriser le droit des assurances. Il doit également parfaitement connaître l’offre des différentes compagnies d’assurances.
Ce professionnel conjugue toutes les qualités d’un bon commercial. A l’aise dans les relations humaines, il est persuasif et à l’écoute de ses clients. Il sait établir avec eux une relation de confiance.
Le courtier touche une commission variable selon les affaires qu'il traite et doit assurer avec cette rémunération la rétribution de son activité et la couverture de ses frais généraux.
Les cabinets de courtage sont le plus souvent situés dans les grands centres urbains.

Comment y accéder?

Le courtier en assurances est une profession réglementée par le Code des Assurances. Pour s’installer, il faut obtenir une carte professionnelle délivrée à la suite d’une formation de 150 heures minimum. Bien évidemment, une expérience de salarié dans un cabinet de courtage s'impose avant de se lancer comme courtier indépendant.
Un diplôme de niveau bac +2 (BTS Assurances, BTS Management des unités commerciales, DUT Carrières juridiques, DEUST Banque organismes financiers et de prévoyance) est le minimum pour débuter dans ce métier comme collaborateur. Car la tendance est à la hausse de la qualification. A bac +3, certaines licences professionnelles orientées sur l’activité des assurances constituent une bonne préparation au métier. A bac +5, citons les masters professionnels en droit ou en économie-gestion, certains diplômes d’écoles supérieures de commerce et de gestion, le diplôme de l’Institut de formation de la profession de l’assurance (IFPASS). Les titulaires d’un bac+5 connaîtront des évolutions de carrière plus rapides.


Ce métier est accessible aux femmes et aux hommes

source : Groupe de travail Prisme Basse-Normandie (d'après fiche Carif Poitou-Charentes)

Informations légales - Adresses utiles - Réalisation - Plan du site - contact   RSS

Logo Etat    Logo Conseil Régional    Logo FSE    Logo Errefom