Information sur l'emploi, la formation et les métiers en Normandie

Cité des métiers de Normandie

Suivez Informétiers
 

 
Accueil
 
Bijoutier-joaillier - Bijoutière joaillière
En quoi consiste ce métier ? VERSION IMPRIMABLE

A partir d’une idée ou d’un croquis, le bijoutier-joaillier crée et réalise des bijoux en métal ou agrémentés de pierres ou d’autres matières décoratives. Il peut aussi les réparer ou les transformer.
Il fabrique des pièces uniques ou en petites séries. Le travail commence par une première ébauche de la pièce avec dessins et calculs afin de préciser ses caractéristiques compte tenu des contraintes techniques et financières. Pour la fabrication, selon les cas, il va préparer les métaux, c’est-à-dire fondre, composer les alliages, mettre en forme le métal (façonnage), tailler les pierres, les diamants…, procéder à l’empierrage (repérage de la position des pièces puis perçage, fraisage, ajustage, pose de chatons…) et enfin assembler, c’est-à-dire souder, monter les pièces, sertir les pierres. Il effectue les finitions au moyen de limage, polissage…

Dans quelles conditions ? Quels employeurs ?

Le bijoutier-joaillier peut être employé dans un petit atelier artisanal ou salarié dans une entreprise. Dans les quelques ateliers artisanaux, qui emploient en général deux ou trois personnes, les horaires sont dictés par les commandes de la clientèle, et sont donc parfois irréguliers.

En matière de création, tout commence par une phase d’étude (ébauche, dessin, prix…) pour mettre au point un projet correspondant aux souhaits du client. Le bijoutier-joaillier peut faire appel à l’informatique pour concevoir leurs modèles en 3D.

Au niveau de la production, toutes les phases nécessitent une grande précision du geste et une attention constante. Certaines émanations (fonte du métal, par exemple) ou poussières imposent le respect de consignes de sécurité tels que la ventilation, le port de gants ou d’un masque. Le bijoutier-joaillier passe beaucoup de temps à manipuler avec précaution des pièces de petite taille, ce qui exige une bonne acuité visuelle. Pour certaines opérations comme la taille des pierres, le sertissage et le polissage, il peut faire appel à des professionnels plus spécialisés.

Le bijoutier-joaillier peut aussi travailler en bijouterie fantaisie et utiliser et assembler des matériaux comme le bois, le cuir, le plastique ainsi que des pierres et des métaux non précieux.

Sensibilité artistique, habileté manuelle, connaissance des pierres et des métaux précieux, minutie et patience sont indispensables pour exercer ce métier.

Comment y accéder?

Plusieurs diplômes du CAP au diplôme des métiers d’art (DMA) permettent d’acquérir les techniques des métiers de la bijouterie-joaillerie :
- CAP Arts et techniques de la bijouterie-joaillerie (options bijouterie-sertissage / bijouterie-joaillerie / polissage-finition)
- CAP Lapidaire (option A diamant ou option B pierres de couleur)
- MC Joaillerie
- BMA Bijou (options bijouterie-sertissage / bijouterie-joaillerie / polissage-finition)
- BP Gemmologue
- DMA Art du bijou et du joyau.
A noter : aucune de ces formations n'est préparée en Basse-Normandie.

Comment évoluer ?

Après quelques années d'expérience, le bijoutier-joaillier peut s'installer à son compte en tant qu’artisan. Il doit alors, à la fois gérer son entreprise et créer des bijoux.


Ce métier est accessible aux femmes et aux hommes

source : Groupe de travail Prisme Basse-Normandie (d'après plusieurs fiches dont celle de l’ouvrage « Les métiers de l’artisanat » paru en 2011)

Informations légales - Adresses utiles - Réalisation - Plan du site - contact   RSS

Logo Etat    Logo Conseil Régional    Logo FSE    Logo Errefom