Information sur l'emploi, la formation et les métiers en Normandie

Cité des métiers de Normandie

Suivez Informétiers
 
42.900 emplois en Basse-Normandie (source INSEE - recensement 1999)
 
Accueil
 
Conchyliculteur - Conchylicultrice
En quoi consiste ce métier ? VERSION IMPRIMABLE

Au rythme des saisons, le conchyliculteur réalise les différentes opérations nécessaires à l’élevage des coquillages : huîtres, moules, palourdes… Il exerce son activité sur le littoral en mer, dans les zones soumises aux marées, dans des bassins naturels ou artificiels.

Le conchyliculteur intervient dès la ponte, en captant les larves des coquillages immergés dans des enceintes d’eau de mer ou produits dans des bassins artificiels (écloseries). Pour réaliser cette opération, il immerge des collecteurs dans les zones de reproduction : tubes ou coupelles pour les huîtres, cordes pour les moules… Les larves se fixent sur ces supports constituant ainsi des « naissains » (ensemble de larves). Ces derniers sont déplacés en pleine mer ou demeurent dans un parc plusieurs mois pour grossir.
Après cette première période de croissance, le conchyliculteur détache les huîtres de leur support initial. C’est ce qu’on appelle le « détroquage ». Avec un bateau, il les transporte jusqu’aux parcs d’élevage et les répartit dans des poches posées sur des tables ou suspendues à des cordes amarrées. Pour les moules, ils les enroulent en spirale autour de pieux appelés « bouchots ».
Toute l’année, le conchyliculteur visite ses parcs pour contrôler la croissance des coquillages. Il peut être amené à déplacer les coquillages dans des zones de qualité d’eau spécifique, ou dédensifier des parcs trop peuplés…
Après plusieurs mois de croissance, le conchyliculteur récolte les moules sur le pieu. Quant aux huîtres, au bout de trois ou quatre ans, elles sont placées dans des bassins d’affinage (claires) pour leur permettre de se libérer du sable et de la vase qu’elles contiennent.
Avant de les expédier sur le marché, le conchyliculteur lave les coquillages, les trie et les conditionne.

L’entretien du matériel et des équipements est une autre activité du conchyliculteur. Ainsi, il nettoie, cure ou supprime les algues des claires, il remet en état la coque d’un bateau (carénage), il entretient les poches, les pompes, les engins de manutention, remplace des pieux…

Le conchyliculteur enregistre également toutes les données nécessaires au suivi de l’élevage et à la traçabilité des produits. En effet, tout au long de la production, il contrôle régulièrement des échantillons de production et la qualité de l’eau.

Enfin, il peut être amené à participer à la vente directe (sur le site de production ou sur les marchés).

Dans quelles conditions ? Quels employeurs ?

Le conchyliculteur travaille dans une exploitation aquacole. Ces exploitations n’élèvent en général qu’une espèce à laquelle est associée une dénomination spécifique : ostréiculture pour les huîtres, mytiliculture pour les moules, vénériculture pour les palourdes…

Pour exercer ce métier, mieux vaut avoir une solide résistance physique ! En effet, les conditions de travail ne sont pas de tout repos : travail en partie dans l’eau, par tous les temps, opérations de manutention nombreuses, horaires irréguliers (activité tributaire des marées, pointes saisonnières : été pour les moules, fêtes de fin d’année pour les huîtres).

Comment y accéder?

La conchyliculture est accessible après avoir suivi des formations spécifiques conduisant aux diplômes suivants :
- CAP Maritime spécialité conchyliculture,
- Bac Pro Cultures marines,
- Bac Pro Productions aquacoles,
- Bac Techno Sciences et technologies de l’agronomie et du vivant (STAV),
- BTSA Productions aquacoles.

Comment évoluer ?

Avec des compétences en gestion et commercialisation, ce professionnel peut envisager de s’installer à son compte.


Ce métier est accessible aux femmes et aux hommes

source : Groupe de travail Prisme Basse-Normandie

Informations légales - Adresses utiles - Réalisation - Plan du site - contact   RSS

Logo Etat    Logo Conseil Régional    Logo FSE    Logo Errefom