Information sur l'emploi, la formation et les métiers en Normandie

Cité des métiers de Normandie

Suivez Informétiers
 
42.900 emplois en Basse-Normandie (source INSEE - recensement 1999)
 
Accueil
 
Viticulteur - Viticultrice
En quoi consiste ce métier ? VERSION IMPRIMABLE

Le viticulteur cultive la vigne pour la production du vin ou du raisin de table. Selon la taille de l’exploitation, il réalise tout ou partie des opérations suivantes : cultiver la vigne, récolter le raisin, fabriquer le vin, le conditionner et le vendre.
Il réalise tous les traitements et travaux du sol (les labours notamment) qui s’échelonnent régulièrement du printemps jusqu’à la fin de l’été.
Il surveille le développement de la vigne et réalise diverses opérations bien spécifiques :
- relevage et palissage (insertion des branches dans les fils releveurs),
- ébourgeonnage (réduction du nombre de bourgeons),
- épamprage (élimination des gourmands, pousses non productives à la base du pied),
- écimage ou rognage (coupe des branches trop longues),
- vendanges vertes (réduction du nombre de grappes par pied),
- effeuillage (coupe de feuille pour une meilleure maturité du raisin).
En septembre ou octobre, c’est l’époque des vendanges. Cette opération se fait à la main (dans ce cas, le viticulteur occupe les postes de coupeur, de porteur ou de conducteur de tracteur) ou avec des machines (le viticulteur conduit une machine à vendanger). Après la récolte, le viticulteur trie le raisin et s’occupe de son conditionnement.
Le raisin est ensuite pressé. Le jus obtenu est transformé en alcool (vinification) par fermentation et distillation. Ensuite, le viticulteur stocke le vin dans des fûts ou des cuves et le met, plus tard, en bouteilles. Il peut se faire négociant pour vendre la production. Dans ce cas, il lui faut connaître les goûts des clients, les méthodes de publicité et les réseaux de distribution.
En fin d’année, le viticulteur travaille la terre pour protéger la vigne contre le gel.

Dans quelles conditions ? Quels employeurs ?

Le viticulteur travaille dans une exploitation viticole, sous l’autorité d’un chef de culture ou directement de l’employeur. Il est le plus souvent en plein air, le reste du temps il travaille dans un hangar ou dans une cave. L'activité comporte une succession de périodes de travail manuel et de périodes de conduite d'engins. Le rythme de travail varie selon les saisons avec de fortes pointes en période de récolte. Il doit supporter des charges parfois très lourdes et adopter des postures de travail courbées très fatigantes. L’automatisation des tâches peut être plus ou moins poussée. Il possède des notions de pédologie (connaissance des sols et de la climatologie).
Propriétaire, il doit avoir de solides connaissances professionnelles. Il doit gérer sa vigne dans le respect des réglementations tant générale que celle propre à l’appellation à laquelle son vin peut prétendre. S’il fait partie d’une coopérative regroupant plusieurs exploitants, il doit se mettre d’accord pour adopter une même stratégie de production et de vente. Il passe une partie de sa journée derrière un bureau, l’autre partie se déroule dans la cave pour vinifier et élever le vin. Enfin, il faut accueillir les clients éventuels et assurer la promotion du vin (foires, salons…). Dans les grandes exploitations, l’exploitant a recours à de nombreux salariés : caviste, maître de chai, ouvrier viticole, saisonniers à l’époque des vendanges.
En Basse-Normandie, les débouchés sont inexistants, les emplois les plus proches se situent dans les Pays de la Loire.

Comment y accéder?

Les diplômes qui conduisent à ce métier sont les suivants :
- CAPA Vigne et vin
- BP Responsable d’exploitation agricole
- Bac Pro Conduite et gestion de l’exploitation agricole option vigne et vin
- Bac Pro Technicien vente et conseil qualité en vins et spiritueux
- BTSA Viticulture œnologie.
Il existe également des diplômes d’ingénieur et un diplôme national d’œnologue.

Comment évoluer ?

L'ouvrier viticole peut évoluer vers de nombreuses fonctions avec une formation complémentaire et / ou de l’expérience. Il peut ainsi devenir chef d'équipe, chef de culture, maître de chai, œnologue, technico-commercial, conseiller viticole en chambre d’agriculture ou au sein d’une coopérative…


Ce métier est accessible aux femmes et aux hommes

source : Groupe de travail Prisme Basse-Normandie (d'après fiche Carif Poitou-Charentes)

Informations légales - Adresses utiles - Réalisation - Plan du site - contact   RSS

Logo Etat    Logo Conseil Régional    Logo FSE    Logo Errefom