Information sur l'emploi, la formation et les métiers en Normandie

Cité des métiers de Normandie

Suivez Informétiers
 
42.900 emplois en Basse-Normandie (source INSEE - recensement 1999)
 
Accueil
 
Horticulteur - Horticultrice
En quoi consiste ce métier ? VERSION IMPRIMABLE

L’horticulteur est un professionnel qui s’est spécialisé dans une ou plusieurs branches de l’horticulture : horticulture ornementale (plantes de plein air et d’appartement), horticulture vivrière (fruits et légumes) ou paysage (espaces verts et aménagements urbains). Derrière l’appellation d’horticulteur, on retrouve donc les métiers de floriculteur, pépiniériste, maraîcher ou arboriculteur. Le floriculteur s’occupe de la culture des fleurs, des plantes d’ornement. Le pépiniériste s’occupe de plants en pépinière ou en serre. Le maraîcher, des légumes cultivés en plein air ou sous-abri. Enfin, l’arboriculteur cultive des arbres fruitiers.
D’une façon générale, l’horticulteur veille au développement des végétaux. Après la mise en terre (ou en pot), il surveille la croissance des plants, les arrose, les désherbe, les traite, les taille, les griffe ou encore les repique selon les cas. Il exécute donc toutes les tâches liées à la production, mais aussi à la mise en place de certaines installations et à l’entretien du matériel et des locaux. Selon le type d’entreprise pour laquelle il travaille, l’horticulteur peut avoir des activités de technico-commercial : il est alors en contact direct avec le public (particuliers ou professionnels), auquel il dispense des conseils.
L’horticulteur peut également créer des jardins à partir du projet d’un paysagiste ou d’un particulier.
Le paysage d’intérieur, les jardins particuliers et l’entretien constituent d’ailleurs trois marchés en développement.

Dans quelles conditions ? Quels employeurs ?

L’horticulteur peut travailler dans une exploitation horticole, une société agroalimentaire, une pépinière, une coopérative agricole, une grande surface commerciale, une municipalité.
Il exerce son métier en plein air ou sous abris naturels ou artificiels. L'activité comporte des cycles saisonniers et des opérations répétitives. Ce métier oblige souvent de maintenir une station courbée ou agenouillée de façon prolongée. De plus, l’horticulteur travaille souvent dans le froid, la chaleur ou l’humidité. Une bonne résistance physique est donc nécessaire. Ce métier exige également de l’adresse et une technicité de plus en plus élevée.
Le travail en équipe est fréquent. Les horticulteurs qui aménagent des espaces verts doivent aller de chantier en chantier.

Comment y accéder?

Pour devenir horticulteur, le CAPA Productions horticoles est le diplôme de base exigé. Pour accéder à des postes d’encadrement ou pour s’installer, il vaut mieux posséder un Bac Pro ou un BTSA Production horticole.
Il existe également le BPA Horticulture et le BP Productions horticoles qui ne sont préparés dans le cadre de l’apprentissage et de la formation continue.

Comment évoluer ?

L’horticulteur peut évoluer vers des postes d’encadrement de jardiniers au sein de services municipaux. Il peut également devenir conseiller technique au sein d’un service de développement agricole ou responsable d’un rayon jardinerie en grande surface. Enfin, il peut devenir chef d’entreprise.


Ce métier est accessible aux femmes et aux hommes

source : Groupe de travail Prisme Basse-Normandie (d'après fiche Carif Poitou-Charentes)

Informations légales - Adresses utiles - Réalisation - Plan du site - contact   RSS

Logo Etat    Logo Conseil Régional    Logo FSE    Logo Errefom