Information sur l'emploi, la formation et les métiers en Normandie

Cité des métiers de Normandie

Suivez Informétiers
 
Augmentation du nombre des salariés de 5% par an depuis 1997
 
Accueil
 
Contrôleur aérien - Contrôleuse aérienne
En quoi consiste ce métier ? VERSION IMPRIMABLE

Du décollage à l’atterrissage, le contrôleur aérien guide les pilotes en vol pour que les avions circulent en toute sécurité par tous les temps et en tous lieux. Importance du trafic, conditions météo, plans de vol des avions… le contrôleur gère toutes ces informations simultanément en assurant le suivi de chaque avion. En cas de situation extrême (absence de contact avec l’appareil), le contrôleur prévient son supérieur et déclenche les opérations d’urgence.

Dans quelles conditions ? Quels employeurs ?

Ce professionnel intervient principalement dans un aéroport ou dans l’un des cinq centres en route de la navigation aérienne français (CRNA) où il gère un espace bien défini. Il est fonctionnaire de la Direction générale de l’aviation civile (DGAC).

Spécialiste de la navigation aérienne et du pilotage d’avion, le contrôleur aérien possède des compétences scientifiques et techniques de haut niveau. Il parle couramment anglais pour échanger des informations avec les pilotes des avions en provenance de l’étranger.

Sens des responsabilités, excellentes capacités d’analyse pour gérer plusieurs sources d’informations simultanément, calme à toute épreuve, réactivité sont indispensables. Il faut aussi une excellente vue ainsi qu’une bonne santé générale.

Le contrôleur travaille en horaires décalés, à raison de 32 h par semaine. Il peut intervenir la nuit, les dimanches et les jours fériés.

Comment y accéder?

Il faut passer le concours d’ingénieur de contrôle de la navigation aérienne. Pour se présenter à ce concours, il faut remplir les conditions suivantes :
- posséder au minimum un niveau bac +2 (2ème année de classe préparatoire scientifique, licence 2, BTS ou DUT scientifique)
- avoir moins de 26 ans au 1er janvier de l’année du concours
- être de nationalité française ou ressortissant de l’un des Etats de l’Union européenne
- satisfaire aux conditions d’aptitudes médicales
- jouir de ses droits civiques et ne pas avoir fait l’objet de condamnations incompatibles avec la fonction.
Les lauréats de ce concours suivent ensuite un cursus de formation spécifique. Celui-ci dure trois ans et se déroule à l’Ecole nationale d’aviation civile (Enac) à Toulouse.

Comment évoluer ?

Après plusieurs années, un contrôleur aérien peut demander à travailler sur d’autres postes au sein de la DGAC.


Ce métier est accessible aux femmes et aux hommes

source : Groupe de travail Prisme Basse-Normandie (d'après fiche Onisep)

Informations légales - Adresses utiles - Réalisation - Plan du site - contact   RSS

Logo Etat    Logo Conseil Régional    Logo FSE    Logo Errefom