Information sur l'emploi, la formation et les métiers en Normandie

Cité des métiers de Normandie

Suivez Informétiers
 

 
Accueil
 
Météorologue
En quoi consiste ce métier ? VERSION IMPRIMABLE

La météorologie est une science qui étudie les phénomènes atmosphériques, afin de comprendre comment se forment et évoluent les nuages, les précipitations, les tempêtes… Elle donne également des prévisions sur plusieurs jours du temps qu’il fera, ce qui intéresse aussi bien le grand public que tous les professionnels dont l’activité dépend de la météo.
Il existe deux niveaux de fonction : le technicien et l’ingénieur.

Le technicien en météorologie a une mission d’information, de prise de mesures, d’interprétation, d’installation et d’entretien des instruments et appareillages. De jour comme de nuit, il effectue des relevés (températures, pluviométrie, pression…), à intervalles réguliers, à la surface de Terre et dans l’atmosphère avec un matériel et des systèmes sophistiqués (satellites, stations automatiques, radio-sondes…). Il analyse les données relevées et tire des prévisions sur les phénomènes atmosphériques (direction des vents, nuages, dépressions…). Ces informations sont ensuite communiquées aux professionnels (de l’aviation, de la sécurité civile, de l’agriculture, de la pêche) et au grand public. En cas d’alertes météorologiques, il informe les autorités. Le technicien archive également les données observées qui serviront pour la recherche.

L’ingénieur en météorologie, quant à lui, fait des recherches sur l’évolution climatique (réchauffement de la planète…), sur les interactions entre les polluants et le climat, la compréhension des orages…à partir des bases de données et des observations sur le terrain. Certains participent au développement de nouveaux instruments de mesure ou de modélisation numérique.

Dans quelles conditions ? Quels employeurs ?

Le météorologue est généralement salarié de l’établissement public Météo France. Mais il peut aussi être affecté à d’autres administrations telles que l’armée de l’air, par exemple. Il existe également de rares postes au Centre national de recherche scientifique (CNRS), à l’Institut national de recherche agronomique (Inra) ainsi qu’au Centre national d’études des télécommunications (Cnes).

Il peut travailler dans une station en métropole, en outre-mer, en haute-montagne ou en quelque point isolé des terres australes.

Le météorologue mobilise des connaissances dans des domaines variés (statistiques, informatique, optique, physique…). Ses observations et ses analyses réclament rigueur, précision et patience. Il doit également avoir une bonne résistance physique et nerveuse pour endurer des conditions de travail parfois difficiles. Un esprit logique, d’analyse et de synthèse, de l’autonomie sont également nécessaires.

Si le météorologue exerce son activité dans l'informatique, l'enseignement ou la recherche, il doit développer des compétences et des qualités particulières : persévérance, ouverture d'esprit, écoute, diplomatie pour la gestion d'équipe… De plus, il doit maîtriser l’anglais, langue internationale de la météo. Des aptitudes rédactionnelles sont un plus.

Comment y accéder?

Les personnes souhaitant travailler à Météo France doivent passer un concours puis suivent une formation à l’école nationale de la météorologie (ENM) à Toulouse.
Il existe plusieurs concours correspondants aux différents corps de l’établissement public :
- le concours de technicien supérieur en exploitation (TSE) accessible aux titulaires d’un bac S avec le choix de l’option « physique-chimie »
- le concours de technicien supérieur instruments et installations (TSI) accessible aux titulaires d’un bac S ou d’un bac techno STI2D spécialité systèmes d’information et numérique
- le concours des ingénieurs qui comporte deux accès : en première année de l’ENM à la sortie des classes préparatoires des grandes écoles ou en deuxième année pour les candidats qui ont validé une première année de master scientifique.
Les ingénieurs ont la possibilité de poursuivre leur formation :
- en suivant certains masters professionnels ou de recherche proposés en partenariat avec l'ENM
- en préparant une thèse de doctorat éventuellement poursuivie par un post-doctorat.


Ce métier est accessible aux femmes et aux hommes

source : Groupe de travail Prisme (d'après fiches Arifor et Onisep)

Informations légales - Adresses utiles - Réalisation - Plan du site - contact   RSS

Logo Etat    Logo Conseil Régional    Logo FSE    Logo Errefom