Information sur l'emploi, la formation et les métiers en Normandie

Cité des métiers de Normandie

Suivez Informétiers
 

 
Accueil
 
Surveillant pénitentiaire - Surveillante pénitentiaire
En quoi consiste ce métier ? VERSION IMPRIMABLE

Le surveillant pénitentiaire est responsable de la garde des détenus, de l’ordre et de la discipline au sein des prisons. Il effectue des rondes, ouvre les cellules à heures fixes, encadre la distribution des repas, escorte les détenus dans leurs activités (visite au parloir, « promenades » dans la cour…). Il veille à éviter tout incident (bagarres, trafics…). L’autre mission du surveillant est de participer à la réinsertion des détenus aux côtés des conseillers d’insertion et de probation.

Dans quelles conditions ? Quels employeurs ?

Ce surveillant travaille dans un établissement pénitentiaire (centre de détention ou maison d’arrêt). C’est un fonctionnaire du ministère de la Justice.

C’est un métier difficile, accessible uniquement aux personnes ayant une excellente condition physique. Il faut être apte à la pratique de la self-défense et au tir. Le surveillant pénitentiaire travaille avec des personnes pouvant être dangereuses. Sang-froid et résistance au stress sont nécessaires.

Il peut travailler de jour comme de nuit, dimanches et jours fériés. Durant ses heures de travail, il porte un uniforme.

Comment y accéder?

Pour devenir surveillant pénitentiaire, il faut passer un concours. Pour se présenter, il faut :
- posséder la nationalité française
- avoir entre 19 et 40 ans
- être titulaire du brevet des collèges ou diplôme équivalent
- avoir une bonne condition physique (vison, notamment)
- jouir de ses droits civiques
- n’avoir pas fait l’objet de condamnation incompatible avec l’exercice de fonction de surveillance.

Une fois admis au concours, l’élève surveillant suit une formation rémunérée dispensée à l’Ecole nationale d’administration pénitentiaire située à Agent (Lot-et-Garonne). Celle-ci, d’une durée de huit mois, se déroule en alternance sous forme de cours théoriques (droit pénitentiaire, connaissance des populations prises en charge, gestion du stress, techniques d’intervention…) et de stages pratiques en établissement pénitentiaire.

Comment évoluer ?

Le surveillant pénitentiaire peut évoluer vers des postes d’encadrement (premiers surveillants et majors) puis accéder à des postes de commandement (lieutenant, capitaine, commandant pénitentiaire). Il peut aussi, par sélection interne, avoir accès à des fonctions spécialisées telles que moniteur de sport, chargé d’application informatique, membre d’une équipe régionale d’intervention et de sécurité (Eris), formateur.


Ce métier est accessible aux femmes et aux hommes

source : Groupe de travail Prisme Basse-Normandie (d'après fiche du site www.metiers-justice.gouv.fr)

Informations légales - Adresses utiles - Réalisation - Plan du site - contact   RSS

Logo Etat    Logo Conseil Régional    Logo FSE    Logo Errefom