Information sur l'emploi, la formation et les métiers en Normandie

Cité des métiers de Normandie

Suivez Informétiers
 

 
Accueil
 
Graphiste
En quoi consiste ce métier ? VERSION IMPRIMABLE

Le graphiste conçoit et réalise les images qui ont pour objectif de traduire une idée, représenter un produit ou une marque, participer à l’identité d’une entreprise. La création visuelle est avant tout un travail de réflexion.
Avant toute chose, le graphiste rencontre le client afin de décrypter et comprendre sa demande. Une fois l’idée dégagée, suit le travail de concrétisation : il met en scène des dessins, des couleurs, des typographies et des mots qui sauront transmettre les messages souhaités par le commanditaire et qui devront aussi capter le regard et séduire le public. Dans certains cas, il doit expliquer ses choix auprès du client, en l’occurrence si celui-ci n’est pas convaincu par le projet proposé par le graphiste. Il est enfin chargé du suivi de production, comme par exemple, l’impression.

Dans quelles conditions ? Quels employeurs ?

On trouve le graphiste principalement dans les agences de communication et de publicité. Il peut également travailler dans un studio de création indépendant, des maisons d’édition, des grandes entreprises investissant massivement dans les campagnes de communication ou produisant de nombreux catalogues produits, et certaines collectivités territoriales (grandes villes, régions)… Enfin, il peut exercer à son compte.

Pour trouver l’idée, esquisses et croquis sont essentiels. Ceux-ci sont réalisés le plus souvent avec les outils traditionnels (crayon, fusain, règle, aquarelle). Cependant, aujourd’hui les principaux outils de travail du graphiste sont l’ordinateur et les logiciels qui les accompagnent. Le graphiste doit également connaître les procédés de fabrication et d’impression.

Pour exercer ce métier, il faut une sensibilité artistique indéniable, manier de nombreux codes visuels (langage des couleurs, typographie…), avoir un sens aigu des formes… Il faut également avoir une bonne résistance à la pression et au stress car le rythme de travail peut être soutenu, des capacités d’adaptation, de la faculté à accepter et à surmonter la critique qui peut être brutale dans le métier. Enfin, le graphiste doit être curieux des tendances actuelles, pour insuffler une nouvelle dynamique créative et remettre en cause ses acquis.

Comment y accéder?

Il existe de nombreuses formations, de bac +2 à bac +5, qui peuvent conduire à ce métier.
A bac +2, citons :
- le BTS Communication visuelle option graphisme édition publicité ou option multimédia,
- le BTS Design de communication espace et volume,
- le diplôme des métiers d’art (DMA) Arts graphiques.
D’un niveau supérieur, on trouve :
- le diplôme national d’arts et techniques (DNAT) option design graphique (bac +3),
- le diplôme supérieur d’arts appliqués (DSAA) Art et technique de la communication et le DSAA Créateur concepteur option communication visuelle (bac +4),
- le diplôme national supérieur d’expression plastique (DNSEP) option communication (bac +5),
- différentes formations proposées par de grandes écoles (situées principalement sur Paris) : école nationale supérieures des arts décoratifs (Ensad), école nationale supérieure des beaux-arts (Ensba), école nationale supérieure des arts appliqués et des métiers d’art (Ensaama), école supérieure d’arts graphiques (Esag)…

Comment évoluer ?

Le graphiste peut évoluer vers le métier de directeur artistique multimédia.


Ce métier est accessible aux femmes et aux hommes

source : Groupe de travail Prisme Basse-Normandie (d'après fiche Arifor)

Informations légales - Adresses utiles - Réalisation - Plan du site - contact   RSS

Logo Etat    Logo Conseil Régional    Logo FSE    Logo Errefom